Catalogue : • Littérature Générale • Récits de Voyage • Histoire • Photographie • Architecture et Patrimoine • Arts Décoratifs • Beaux-Arts
 
49 €
224 pages reliées
ISBN : 978-2-35039-114-4

L'Hôtel de la Marine

L\'Hôtel de la Marine
L\'Hôtel de la Marine Double page 1 L\'Hôtel de la Marine Double page 2 L\'Hôtel de la Marine Double page 3 L\'Hôtel de la Marine Double page 4 L\'Hôtel de la Marine Double page 5 L\'Hôtel de la Marine Double page 6

 

Voilà deux ans qu’il défraie la chronique ; que le départ de l’état-major de la Marine aiguise les appétits les plus vils ; que sa « privatisation » voudrait symboliser l’affaiblissement de l’état : l’hôtel de la Marine trouve ici sa première grande monographie, placée sous la direction scientifique d’alexandre Gady. On l’a oublié, mais les deux palais jumeaux de Jacques-ange Gabriel, comme la place qu’ils cantonnent avec la terrasse des tuileries et le cours de la Seine, procèdent d’un grand dessein d’urbanisme qui devait amorcer l’extension de Paris vers l’ouest. de ces bréviaires du néoclassicisme, le plus à l’est, c’est-à-dire le plus proche des lieux de pouvoir (le Louvre, le Palais- royal), affirmait d’emblée sa vocation régalienne : on y aménagea le Garde-meuble royal, très tôt ouvert au public, et constituant ainsi notre premier musée des arts décoratifs. La révolution y installerait le ministère de la Marine, bientôt jumelé à celui des Colonies. Cette nouvelle affectation apporta un regain d’apparat, renouvela le registre symbolique du décor... Le palais y gagna en prestige, ruisselant de cristal et d’or. On n’y détruisit rien pour autant. Si bien qu’aujourd’hui l’hôtel de la Marine demeure un vibrant hommage à l’art de bâtir au siècle des Lumières, il superpose harmonieusement les diverses strates de ses aménagements successifs : c’est une bible vivante de l’architecture. en pleine polémique, cet état des lieux, dressé par les plus éminents spécialistes, prêche pour une conservation scrupuleuse.

X